Apple veut entraîner son IA générative avec des articles de presse d’une valeur de 50 millions de dollars

Apple veut entraîner son IA générative avec des articles de presse d'une valeur de 50 millions de dollars

L’incursion d’Apple dans le domaine de l’intelligence artificielle semble être étayée par un rapport récent, qui affirme que la société a proposé 50 millions de dollars d’accords de licence pluriannuels avec des éditeurs de presse afin d’entraîner leurs modèles d’intelligence artificielle.

Selon le New York Times, Apple a entamé ces dernières semaines des négociations avec les principaux organes de presse et publications, afin d’obtenir l’autorisation d’utiliser leur matériel dans le cadre du développement des systèmes d’intelligence artificielle générative de la société, selon quatre personnes familières avec les discussions.

Le géant de la technologie a proposé des contrats pluriannuels d’une valeur d’au moins 50 millions de dollars pour l’exploitation sous licence des archives d’articles de presse, ont déclaré les sources au fait des discussions, qui ont parlé sous le couvert de l’anonymat afin de préserver la confidentialité des négociations.

Parmi les entreprises de presse contactées par Apple figurent Condé Nast, éditeur de Vogue et du New Yorker, NBC News et IAC, qui possède People, The Daily Beast et Better Homes and Gardens.

Toutefois, il n’est pas certain qu’Apple ait réussi à négocier une licence pour les archives des éditeurs. Le rapport note que certains « éditeurs contactés par Apple ont montré peu d’enthousiasme pour la proposition ».

Alors qu’OpenAI, Google et d’autres entreprises technologiques développent des outils d’IA générative en temps réel, Apple est restée très discrète dans ce domaine. Mark Gurman a longtemps fait état d’un chatbot « Apple GPT » développé par la société.