Planète : Définition

DEFINITION

La planète est un astre céleste orbitant autour d'une étoile. Il existe différentes définitions de la planète, selon la taille de l'astre et son mode de formation. Selon la définition la plus large, tout objet céleste suffisamment massif pour être sphérique et suffisamment propre pour être en orbite autour d'une étoile est une planète.

Ce que l’on considère comme une planète selon la définition de la NASA

La planète que nous habitons est appelée la Terre. Elle est la troisième planète du système solaire, située à environ 150 millions de kilomètres du Soleil. La Terre est une planète rocheuse, avec une atmosphère composée principalement d'azote et d'oxygène. La vie y a été possible grâce à l'apparition de l'eau, il y a environ 4,6 milliards d'années.

Mais ce que l'on considère comme une planète selon la définition de la NASA, est très différent de ce que nous voyons dans le système solaire. En effet, la NASA considère une planète comme étant un corps céleste en orbite autour du Soleil, ayant une masse suffisante pour que sa gravité le maintienne en forme quasi-sphérique et ayant éliminé la majeure partie de la matière environnante par son propre champ gravitationnel.

Selon cette définition, il y a donc huit planètes dans le système solaire, à savoir : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Cependant, en 2006, la planète Pluton a été déclassée par la NASA, car elle ne répondait plus aux critères de la définition de la planète. En effet, Pluton est beaucoup plus petite que les autres planètes du système solaire et son orbite est très elliptique, ce qui fait qu'elle passe parfois plus près du Soleil que Neptune.

Mais la définition de la planète ne s'arrête pas là. En effet, il existe plusieurs échelles qui permettent de classifier les planètes. La plus connue est l'échelle de Jovic, créée en 1992, qui classe les planètes en fonction de leur taille. Selon cette échelle, il y a cinq catégories de planètes : les naines brunes, les super-Terres, les planètes géantes gazeuses, les planètes rocheuses et les planètes naines.

La première catégorie, les naines brunes, comprend les corps célestes dont la masse est inférieure à la limite de définition de la planète, soit environ 13 masses terrestres. Les naines brunes sont donc des corps célestes en orbite autour du Soleil, mais qui n'ont pas suffisamment de masse pour être considérés comme des planètes.

La seconde catégorie, les super-Terres, comprend les planètes dont la masse est comprise entre la limite de définition de la planète et environ 10 fois la masse de la Terre. Les super-Terres sont donc des planètes plus massives que la Terre, mais moins massives que les planètes géantes.

La troisième catégorie, les planètes géantes gazeuses, comprend les planètes dont la masse est supérieure à 10 fois la masse de la Terre. Les planètes géantes gazeuses sont donc des planètes très massives, composées principalement de gaz.

La quatrième catégorie, les planètes rocheuses, comprend les planètes dont la masse est inférieure à la limite de définition de la planète, mais supérieure à la limite de définition de la naine brune. Les planètes rocheuses sont donc des planètes plus massives que les naines brunes, mais moins massives que les super-Terres.

La dernière catégorie, les planètes naines, comprend les planètes dont la masse est inférieure à la limite de définition de la naine brune. Les planètes naines sont donc des planètes très peu massives, composées principalement de roche.

En résumé, la planète que nous habitons, la Terre, est une planète rocheuse de la catégorie des super-Terres, selon la définition de la NASA. Elle est située à environ 150 millions de kilomètres du Soleil et fait partie du système solaire, qui comprend huit autres planètes.

Ce que l’on considère comme une planète selon la définition de l’Union astronomique internationale

L'Union astronomique internationale (UAI) est l'organisation qui définit officiellement ce qu'est une planète. Selon l'UAI, une planète est « un corps céleste en orbite autour du Soleil, suffisamment massif pour que son champ gravitationnel le maintienne en forme sphérique, et suffisamment éloigné des autres objets du Système solaire pour que son intégrité soit préservée par sa propre gravité ». Cette définition exclut donc la Lune, car elle est en orbite autour de la Terre, et non autour du Soleil. De même, elle exclut les astéroïdes, car ils ne sont pas assez massifs pour être en forme sphérique.

Cependant, cette définition a suscité beaucoup de controverses, car elle exclut également Pluton, qui était considéré comme une planète pendant de nombreuses années. En 2006, l'UAI a donc décidé de modifier sa définition et d'introduire la nouvelle catégorie des « planètes naines », pour inclure Pluton. Selon la nouvelle définition de l'UAI, une planète naine est « un corps céleste en orbite autour du Soleil, suffisamment massif pour que son champ gravitationnel le maintienne en forme sphérique, mais pas suffisamment massif pour qu'il brûle de l'hydrogène comme une étoile ». Cette définition inclut donc Pluton, mais exclut également les astéroïdes.

Parallèlement à l'UAI, il existe une autre échelle, appelée échelle de Klass, qui classe les objets du Système solaire en différentes catégories. Selon cette échelle, une planète est « un objet massif en orbite autour du Soleil, suffisamment massif pour que son champ gravitationnel lui donne une forme sphérique, mais pas suffisamment massif pour qu'il brûle de l'hydrogène comme une étoile ». Cette définition inclut donc Pluton, mais exclut également les astéroïdes. Elle est donc très similaire à la nouvelle définition de l'UAI.

En résumé, ce que l'on considère comme une planète selon la définition de l'UAI dépend beaucoup de la masse de l'objet en question. Si l'objet est suffisamment massif, il est considéré comme une planète, mais si l'objet est trop petit, il est considéré comme un astéroïde.

Ce que l’on considère comme une planète selon la définition de différents chercheurs

Selon la plupart des chercheurs, une planète est un corps céleste massif et suffisamment grand pour que sa gravité le maintienne en un seul bloc, que ce soit sous forme de sphère ou d’ellipsoïde. Cette définition exclut donc les astéroïdes et les comètes, même si certains chercheurs considèrent les comètes comme des planètes naines.

D’autres chercheurs, en revanche, considèrent que les astéroïdes et les comètes peuvent également être considérés comme des planètes, car ils sont aussi massifs et suffisamment grands pour que leur gravité les maintienne en un seul bloc. Cette définition inclut donc également les astéroïdes et les comètes.

Certains chercheurs vont même plus loin et considèrent que tout objet céleste massif et suffisamment grand pour que sa gravité le maintienne en un seul bloc est une planète, quelle que soit sa forme. Cette définition inclut donc également les étoiles et les galaxies.

En résumé, ce que l’on considère comme une planète selon la définition de différents chercheurs est assez variable. Pour certains, une planète est uniquement un corps céleste massif et suffisamment grand pour que sa gravité le maintienne en un seul bloc, sous forme de sphère ou d’ellipsoïde. Pour d’autres, une planète peut être n’importe quel objet céleste massif et suffisamment grand pour que sa gravité le maintienne en un seul bloc, quelle que soit sa forme.

Ce que l'on considère comme une planète dépend donc de la définition que l'on adopte. Selon la NASA, tout objet céleste en orbite autour du Soleil et suffisamment massif pour que sa gravité lui donne une forme presque sphérique est considéré comme une planète. Selon l'Union astronomique internationale, une planète est un corps céleste dont la masse, la composition et l'histoire sont suffisamment différentes de celles des autres corps célestes pour qu'il puisse être considéré comme un objet distinct. Selon différents chercheurs, une planète est un objet massif en orbite autour d'une étoile qui a suffisamment de gravité pour que sa forme soit presque sphérique, mais qui n'a pas suffisamment de gravité pour éliminer les autres corps célestes de sa zone d'influence.