Comment lutter contre l’épuisement professionnel sans démissionner tranquillement ?

Comment lutter contre l'épuisement professionnel sans démissionner tranquillement ?

Alors que le monde des affaires est encore secoué par l'impact de la Grande Démission, le ” quiet quitting ” est apparu comme une nouvelle tendance qui attire l'attention sur les médias sociaux. Aujourd'hui, ce nouveau terme semble laisser perplexe les chefs d'entreprise qui tentent de mieux comprendre l'ensemble du phénomène.

Selon les employés sujets au quiet quitting, ils ont décidé de ne rien faire de plus que ce que leur description de poste exige, refusant de se surpasser pour leurs patrons. De nombreuses raisons, telles qu'une charge de travail écrasante, une perturbation de l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée, et le manque d'appréciation, peuvent pousser les employés à commencer à démissionner discrètement. Pour cette raison, beaucoup diraient que le départ silencieux n'est qu'un nouveau nom pour le désengagement des employés, un vieux problème auquel les managers sont souvent confrontés.

Alors que les opposants à cette tendance estiment qu'il s'agit d'une excuse pour la paresse et le relâchement, d'autres, selon une enquête Gallup, pensent qu'une mauvaise gestion est au cœur de l'abandon silencieux, affirmant que les employés ne feront pas d'efforts supplémentaires pour un leadership médiocre et inefficace.

Les mauvais gestionnaires ne reconnaissent pas les signes alarmants de l'épuisement professionnel et le manque de communication ouverte et honnête sur le lieu de travail peut empêcher les employés de parler des questions brûlantes. Ils décident donc d'exprimer leur mécontentement en démissionnant discrètement, en essayant de préserver un équilibre minimal entre vie professionnelle et vie privée et leur santé mentale.

Mais le départ discret est-il le moyen le plus efficace de lutter contre l'épuisement professionnel et de montrer à la direction qu'elle doit s'adapter aux nouveaux besoins des employés ?

Si s'en tenir au strict minimum et refuser d'en prendre plus dans son assiette peut être une solution à court terme pour empêcher les employés de glisser vers le burnout, cette solution ne peut pas fonctionner à long terme.

Alors au lieu de choisir de démissionner tranquillement, voici plusieurs choses à faire pour lutter contre le burnout et rester en bonne santé et heureux au travail.

Devenez plus efficace en termes de temps

La vérité est que le travail à distance a introduit un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée, rarement vu sur les lieux de travail avant la pandémie de Covid-19. Et les employés veulent maintenir cet équilibre indispensable dans l'ère post-Covid. Mais au lieu de maintenir vos efforts au minimum, essayez d'être plus efficace au travail et d'accomplir plus en moins de temps.

Des outils efficaces tels que le logiciel de suivi des employés qui permet de suivre le temps et les activités pendant les heures de travail peuvent être d'une grande aide. Cette application recueillera des données sur les activités quotidiennes des employés, suivra le temps passé sur diverses tâches et projets, et vous montrera comment leur productivité s'écoule tout au long de la journée.

Vous pouvez utiliser ces données pour identifier la partie la plus productive de votre journée et consacrer ce temps à un travail concentré et créatif qui débouche sur des résultats de qualité. Vous pouvez également identifier les distractions qui vous empêchent d'utiliser efficacement votre temps et les éliminer de votre flux de travail. En tirant le meilleur parti de vos heures de travail, vous vous sentirez moins accablé par votre charge de travail et plus productif.

Identifier les raisons du désengagement

Les employés enclins à démissionner discrètement diront qu'ils ne sont pas satisfaits de leur travail. Mais peu d'entre eux identifieront les raisons de leur insatisfaction.

Que vous soyez submergé par les innombrables tâches qui vous attendent ou que vous pensiez que vos efforts passés sont passés inaperçus, vous devez être clair à ce sujet et verbaliser vos problèmes.

Ce n'est qu'en identifiant les causes du désengagement des employés que vous pourrez prendre des mesures efficaces pour résoudre ce problème. Cette attitude proactive pour résoudre les problèmes liés au travail vaut mieux que de s'en tenir à une démission silencieuse à long terme.

Parlez à vos patrons avant de vous tourner vers les médias sociaux

La démission silencieuse est apparue sous les feux de la rampe après une courte vidéo Tik Tok. Peu de temps après cette première vidéo, des vidéos similaires sur le sujet ont gagné une traction étonnante avec plus de 354 millions de vues.

La partie la plus effrayante de ce phénomène est que cette tendance est silencieuse. Cela montre que la majorité des employés travaillent aujourd'hui dans des environnements psychologiquement peu sûrs, craignant de parler des questions brûlantes. Ils décident donc de se contenter du strict minimum en attendant de trouver un meilleur emploi.

Vous pouvez avoir des raisons justifiables de ne plus faire d'efforts supplémentaires au travail, comme des heures supplémentaires, ou le fait de ne pas être suffisamment reconnu pour vos réalisations ou vos opportunités de développement de carrière. Mais utiliser les médias sociaux pour parler de la mauvaise gestion ou des conditions de travail ne vous apportera pas les résultats escomptés et n'améliorera pas votre statut au travail.

La seule façon de commencer à chercher des solutions à ces problèmes est d'essayer d'en parler ouvertement avec vos responsables. Parler des problèmes est le premier pas vers leur résolution. Soyez donc précis sur les choses qui vous dérangent et n'hésitez pas à proposer des solutions concrètes à ces problèmes.

L’engagement des employés est la responsabilité du dirigeant

Le succès de chaque entreprise dépend de l'efficacité et de la productivité des employés. C'est pourquoi la priorité absolue des dirigeants devrait être de garder les employés heureux, en bonne santé et satisfaits. Malheureusement, la tendance à la démission silencieuse, en plein essor, montre que ce n'est pas le cas sur de nombreux lieux de travail dans le monde.

Si vous êtes confronté à une baisse de productivité due à des départs silencieux, il serait peut-être bon de remettre en question votre style de leadership.

Le fait est que la pandémie de Covid-19 a changé à jamais la perspective du lieu de travail et les besoins des employés. Et vous devez le reconnaître et vous adapter rapidement à ces changements si vous voulez que vos employés restent productifs et très engagés dans leur travail.

Tout d'abord, vous devez écouter attentivement leurs suggestions et faire un réel effort pour répondre à leurs besoins en matière de flexibilité et d'autonomie accrues. En adoptant le travail hybride ou à distance, vous aiderez vos employés à améliorer leur équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

De plus, vous devez offrir des possibilités de formation et d'apprentissage continus ainsi que des commentaires fréquents si vous voulez que vos employés s'épanouissent professionnellement et donnent le meilleur d'eux-mêmes au travail.

En favorisant une communication ouverte et en montrant un intérêt réel pour vos employés au-delà du lieu de travail, vous pouvez établir des relations de confiance et mieux comprendre les raisons qui les poussent à démissionner discrètement. Lorsque vos employés réalisent que vous vous intéressez à leurs commentaires et que vous êtes prêt à apporter les changements nécessaires, ils peuvent se remettre sur les rails et redevenir très productifs.